Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

tristan et Iseult - le philtre

Avant qu'Iseut ne s'embarque pour la Cornouailles, la mère de la jeune fille confia à Brangaine, la servante d'Iseut, un filtre d'amour. Elle demanda à Brangaine de servir le filtre d'amour à Iseut et au roi Marc le soir de leur nuit de noces. Ce faisant, la mère d'Iseut croyait assurer le bonheur de sa fille car ce filtre d'amour devait rendre ceux qui le buvaient amoureux pour le restant de leurs jours. Brangaine s'embarqua alors sur  le bateau en emportant avec elle le précieux filtre.
Toutefois, pendant le périple qui devait les conduire en Cornouailles, Tristan fut pris d'une soif irrésistible. Par erreur, il but le filtre d'amour et en offrit à Iseut. Le jeune couple brûle désormais d'un amour que rien ne tempérera.
"De nouveau la nef cinglait vers Tintagel, il semblait à Tristan quune ronce vivace aux épines aiguës, aux fleurs odorantes poussait ses racines dans le sang de son coeur et par de fort liens enlaçait au beau corps d'Iseut, son corps et toute sa pensée et tout son désir. Il pensait "Bel oncle qui m'avez connu orphelin avant même de connaître le sang de votre soeur Blanchefleur, vous qui pleuriez tendrement tandis que vos bras me portaient jusqu'à la barque sans rames, ni voiles, bel oncle,que n'avez-vous dès le premier jour chassé cet enfant errant qui maintenant vient vous trahir ? Ah, qu'ai-je pensé ? Iseut sera votre femme et moi, votre vassal, Iseut sera votre femme et ne peut pas m'aimer "




18/04/2008
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres