Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

Lancelot lament

Languissant Lancelot perdu en larmoyance
Car fidèle Guenièvre a rejoint son Arthur.
Le Chevalier en fièvre s'essaie à la droiture
Lancinant angelot laissant un goût de rance :
« J'ai vu l'espoir en rêve, tel une arborescence
qui part a jamais d'Eve vers sombre inhéritance
d'où s'écoule la sève qui irrigue mes sens.
Le matin je me lève empli de doléances ;
Ne pas te voir j'en crève ! Intolérable absence.
J'aimerais une trêve : mon cœur est en souffrance
d'une improbable fièvre, bénévole indolence.
J'ai vu l'espoir Guenièvre, une tendre itinérance,
mais je ne suis point mièvre et pars pour longue errance. »
Du Chevalier sans verve une geste et sa danse.

 

Shell with no ghost



17/04/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres