Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

Lancelot désespéré -

Un jour où Lancelot était accroupi au bord des douves, le vent rida la surface de l'eau. Il pensa en voyant la lumière la faire étinceler  qu'il avait gagné en tournoi mille trésors et pierres précieuses. Peut-être tenait-il là le moyen d'obtenir le pardon de Guenièvre ?
Il courut à sa chambre, se lava le visage et changea ses vêtements, pris une bourse de cuir où étaient rangés, diamants et pierres de toute sorte et se présenta devant la reine.
-Dame Guenièvre ! moi, votre chevalier servant je vous ai fâchée. Pour me racheter, acceptez que je vous remette les récompenses que j'ai gagnées lorsque je portais vos couleurs aux tournois.
Toutes les femmes de sa cour frémirent d'émerveillement lorsqu'elles virent le contenu de la bourse. Toutes, sauf Guenièvre.
-Vous mes les offrez ? demanda-t-elle en prenant les pierres et les diamants. Je peux en disposer ?
-Bien sur, et de ma vie aussi, s'écria Lancelot en se jetant à ses pieds.
Mais Guenièvre recula d'un air méprisant. Elle s'approcha de la croisée et jeta toutes les pierres au loin dans la rivière. En tombant, elles accrochèrent la lumière du soleil, la reflétant en douzaines d'arc-en-ciel.
Les dames de la cour se précipitèrent à la fenêtre pour voir où étaient tombés les colliers, les diamants. Les courtisans aperçurent alors une forme indistincte qui se révéla être une embarcation remplie de fleurs et de brocart blanc.
Sur la rive, le roi Arthur se pencha pour attraper le message posé sur le corps de la jeune fille couchée. Un coin de papier se déchira et resta coincé entre les doigts serrés de la jeune morte. Il lut à haute voix :
"Ici repose Elaine, qui prodigua beaucoup d'amour, mais ne fut jamais aimée en retour".
Ecrasant une larme, il ordonna qu'Elaine fut mise en terre avec tous les égards. Mais alors qu'il tendait le papier à son épouse, il fut surpris de voir son visage s'éclairer alors qu'elle lisait ces lignes : ".. mais jamais ne fut aimée en retour" !
Songeuse, Guenièvre prononça doucement ces mots.
Ce soir-là, prétextant un  malaise, Guenièvre annonça au roi qu'elle ne partagerait pas sa couche.
Malgré tous les gardes postés aux portes, Lancelot parvint à pénétrer dans la chambre de sa bien-aimée, et à partir de ce soir-là ils s'aimèrent.



13/04/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres