Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

la table ronde au château de Camelot

Pour les noces d'Arthur, Merlin lui fit présent d'une table, faite d'un immense cercle de bois. A cette table, aucun homme ne pouvait être placé au-dessus des autres, elle était ronde : ronde comme une roue et comme la terre.
Autour de cette table, il y avait des sièges ; sur chacun d'eux s'étalait en lettres d'or le nom du chevalier à qui il était destiné : 25 au total. Lorsqu'un chevalier mourrait et qu'un autre prenait sa place autour de la table, l'inscription s'effaçait et se reformait pour indiquer l'identité du nouveau venu.
Le matin des noces d'Arthur, 2 sièges étaient restés vides.
- L'un sera occupé par ton plus vaillant chevalier, dit Merlin, le champion du roi qui n'est pas encore arrivé à Camelot.
L'autre est le siège "périlleux", tout homme qui s'y assiera sera aussitôt dévoré par le feu du dragon, seul le plus parfait, le plus pur pourra y prendre place.
Alors peut-être après tout y avait-il des places d'honneur autour de la table ronde ??
En tous les cas, aucun chevalier n'essaya même par curiosité, de s'aventurer sur le siège périlleux !



13/04/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres