Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

Le livre de Christopher Paolini

 "Avant la naissance des pères de vos arrière-grands-pères, la Confrérie des Dragonniers existait déjà. Protéger et surveiller nos terres, telle était la mission de ses membres. Durant des milliers d'années, ils s'en acquittèrent avec honneur. Leurs prouesses dans les batailles étaient sans équivalent, car chaque Dragonnier avait la force de dix soldats. Ils étaient immortels, ou presque : seul l'acier pouvait les transpercer ; seul le poison pouvait les terrasser. Ils se servaient de leur puissance pour accomplir le bien – et seulement le Bien ; aussi, sous leur tutelle, des villes prospères s'érigèrent-elles. Tant que les Dragonniers assurèrent la paix, l'Alagaësia fut florissante. C'était un âge d'or.

Nul ennemi ne pouvait détruire la Confrérie, mais personne ne pouvait protéger les Dragonniers contre eux-mêmes. Or, lorsque la Confrérie était au faîte de sa puissance, naquit un garçon, du nom de Galbatorix. à dix ans, on l'évalua et on décela en lui un potentiel exceptionnel. Les Dragonniers l'acceptèrent comme l'un des leurs et par ses dons remarquables, il surpassa bientôt tous les autres. Doté d'un esprit hors du commun et d'une force extraordinaire, il quitta rapidement les rangs des apprentis pour rejoindre ceux des Confrères....

Las, le pouvoir avait érodé la modestie des Dragonniers; ils étaient devenus arrogants et ignorèrent la prudence. Lors d'un périple fort aventureux en compagnie de deux amis, Galbatorix tomba dans une embuscade où ses amis et son dragon furent massacrés. Rendu presque fou de douleur, il erra alors pendant des mois comme une âme en peine jusqu'à ce qu'un brave fermier le retrouve, gisant sur le sol, évanoui, et le ramène à la Confrérie....
Lorsque le Conseil refusa de lui accorder un autre dragon, la colère de Galbatorix le fit sombrer dans la démence. Jurant de se venger des Dragonniers, il perfectionna sa pratique de la magie noire qu'un Ombre lui avait enseignée. C'est alors qu'il déroba un œuf de dragon par une nuit sombre, et parvint à convaincre Morzan, un Dragonnier de constitution solide, mais d'esprit fragile, de s'allier à lui. Morzan fut alors initié aux forces maléfiques et Galbatorix lui enseigna les secrets des magies interdites. Ensemble, forts de leur nouvelle puissance et poussés par une soif de revanche, ils menèrent une guerre sans merci contre les Dragonniers. Douze Confrères se rallièrent à Galbatorix, mus par le goût du pouvoir et le ressentiment. Avec Morzan, ils devinrent les Treize Parjures.

 Par une ultime et sanglante bataille, Galbatorix parvint à conquérir tous les pouvoirs. C'est alors qu'il se proclama maître et seigneur de toute l'Alagaësia.  Son règne venait de commencer ; il dure encore. 

 

Lorsqu'un jour Eragon, jeune fermier de famille pauvre, découvre au cœur de la forêt une magnifique pierre bleue, étrangement lisse, il ne pense avoir fait qu'une heureuse découverte. Il n'imagine pas encore qu'il s'agit d'un œuf, et qu'un dragon, porteur d'un héritage ancestral aussi vieux que l'Empire lui-même, va en éclore...

 

Eragon parviendra-t-il à assumer le glorieux héritage des Dragonniers ? Le destin de l'Empire est désormais entre ses mains !"



11/11/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres