Légendes Arthuriennes et autres

Légendes Arthuriennes et autres

la fontaine de Barenton - La légende du chevalier noir

Carrefour aux innombrables légendes la fontaine de Barentondans la forêt de Brocéliande est connue pour ses pouvoirs surnaturels.
Tantôt guérisseuse et tantôt capable de provoquer des catastrophes,on raconte que, qui verse de l'eau sur le perron provoque un formidable orage sur la région.
Attirant très longtemps les druides elle est aussi le lieu de la rencontre entre :
Merlin l'enchanteur et la fée Viviane.

Un soir qu’Owein, chevalier d’Arthur, devisait avec Kynon, celui-ci lui raconta que s’étant rendu à la fontaine afin de vérifier les prodiges qui lui avaient été contés, il en arrosa la dalle.
Aussitôt un immense coup de tonnerre éclata accompagné d’une averse de grêle.
Puis un chevalier noir l’attaqua, et emmena son cheval.
Owein décida aussitôt de découvrir cet endroit.
Il chevaucha jurqu’à une clairière où un géant noir, entouré d’animaux, lui indiqua la route. Il arriva à un arbre vert et vit la fontaine et la dalle.

Il versa de l’eau sur la dalle et le terrible orage éclata, plus violent encore que ce que Kynon avait décrit, puis le soleil brilla et les oiseaux chantèrent.

Alors qu’il prenait plaisir a écouter ces chants, il entendit des gémissements et vit le chevalier noir.
Ils se chargèrent furieusement et brisèrent leurs deux lances, ils tirèrent leurs épée et Owein blessa mortellement le chevalier.

Celui-ci s’enfuit et Owein le poursuivit jusqu’à l’entrée d’un chateau où Owein tenta de pénétrer derrière lui, mais les gens du chateau laissèrent tomber la herse sur lui.
Puis ils fermèrent la porte intérieure, le prenant au piège entre la herse et la porte.

Il aperçut alors une ravissante demoiselle aux cheveux blond qui s’émut de son sort.
Elle lui remit un anneau qui avait la propriété de rendre invisible à volonté.
Quand les hommes d’arme vinrent le chercher, ils ne le virent pas courir pour retrouver la jeune fille.

C’est alors qu’ils entendirent de grands cris, Lunet lui raconta qu’on venait de donner l’extrème onction au maître du chateau, son corps fut porté en terre le lendemain et se mettant à la fenêtre, Owein vit la foule suivre le cercueil, et dans cette foule une très jolie jeune femme en habits de deuil jaunes.

Lunet lui expliqua qu’elle était la plus belle, la plus généreuse, la plus noble et la plus sage des femmes, et qu’elle était l’épouse du chevalier, la Dame de la Fontaine.
Owein tomba immédiatement amoureux d’elle.

Lunet tenta alors de raisonner la Dame inconsolable en lui expliquant que pour garder la fontaine, il lui fallait un époux, vaillant chevalier pour la défendre.
Elle lui proposa donc de se rendre pour elle à la cour d’Arthur.
Elle se contenta de rester enfermée dans sa chambre, puis retourna vers la Dame et lui présenta Owein.
Mais la Dame ne fut pas dupe, elle compris qu’Owein n’avait pas fait ce long voyage,
qu’il était caché au chateau et qu’il était celui qui avait tué son époux.

Elle épousa tout de même Owein qui, depuis lors, garda la fontaine avec la lance et l’épée.
Tout chevalier qui y venait, il le renversait.

Extrait de: La mythologie Celtique de Yann Brékilien




11/04/2012
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres